16 types d’hommes toxiques

16 types d’hommes toxiques


Voici quelques types d’hommes qui finissent, un jour ou l’autre, par éloigner les femmes.  À moins que ces dernières aient un absolu besoin de ce genre de personnes pour combler leurs propres manques, ce qui est toujours possible.  Dans la nature, il y en a pour tous les goûts!

  • L’indécis: Il ne peut pas choisir ce qu’il va manger en regardant un menu.  C’est un être ambivalent, voire faible, qui n’arrive pas à exprimer des opinions.  Il préfère se cacher derrière ses semblables.
  • Le dépendant: Il y a eu un problème à sa naissance.  Ils ont oublié de couper le cordon.  Ce qu’il recherche, c’est une deuxième maman car il se complaît dans le rôle de l’enfant.
  • L’éternel enfant: À ne pas confondre avec le précédent, il reproduit sa jeunesse.  Il est comme Peter Pan, il ne veut pas grandir.
  • Le traditionnel: Très attaché au passé, il cherche ouvertement à reproduire un modèle rétrograde où vous jouez un rôle d’arrière-plan.   Sa vie est réglée comme du papier à musique et il n’aime pas en déroger.
  • Le braillard: Un autre modèle celui-là, il a les nerfs à fleur de peau et pleure plus souvent que les dames.  Les hormones, sans doute.
  • Le grossier: Ah la honte!  Son attitude autant que le choix des mots trahissent un manque de vernis social. À tous les coups, il vous met dans l’embarras. Vous finirez forcément par vous dire la même chose que vos ami-e-s: vous valez mieux.
  • Le caractériel: Il vous a à l’œil.  Il fixe les règles.  Ne dérogez pas de sa ligne de conduite, sinon c’est la crise assurée.  Il se peut même qu’il se fasse des idées sur vous.  Pour garder le contrôle, il peut être agressif, parfois même violent.
  • Le fanfaron: Derrière son attitude qui dit « Je suis là mais je n’ai pas besoin de toi » se cache une blessure ancienne que nul ne pourra réparer. Au fond de lui, et même s’il l’ignore lui-même, il refuse de s’attacher à quelqu’un de peur d’être à nouveau blessé.
  • Le malade des sports: C’est plus qu’une passion pour lui.  C’est un mode de vie.  Et il se fait un devoir d’être plus sportif que tout le monde, dont vous.  Il reste à trouver où vous vous situez dans tout ça.
  • Le détaché: Il ne vous montre aucun intérêt, même momentané.  Son regard distant, même désapprobateur, plane sur vous.  Quand il ouvre la bouche, c’est pour rabaisser les autres. Il se croit juge de tout.
  • Le paresseux: Il n’aime rien de ce qui nécessite un effort et préfère demeurer dans sa zone de confort qui est plus souvent qu’autrement chez lui.  Il a une fâcheuse tendance à ne rien prendre au sérieux.
  • Le fabulateur: Pour ne pas dire le beau parleur…  Il vous en met plein la vue au début mais vous réalisez vite que ce qu’il dit c’est du vent.  Il croit avoir besoin d’artifices pour vous épater mais quand il utilise le mensonge contre vous, il ruine vite la confiance que vous avez placée en lui.
  • L’épargnant: C’est une sorte d’amasseur compulsif dans la mesure où il peut amasser de l’argent une vie durant sans en profiter. Par conséquent, il vous demandera de vous serrer la ceinture.
  • Le peureux: Il refuse de mettre un pied devant l’autre, de peur qu’une catastrophe se produise.  La routine le rassure.  Le changement l’insécurise. Vous n’avez d’autres choix que d’être sa locomotive ou de stagner avec lui.  D’ailleurs dès qu’un ennui se présente, il s’efface prodigieusement.
  • L’égoïste: Il ramène toujours tout à lui et désire que vous en fassiez le centre de votre univers.  C’est lui qui prend les décisions pour vous deux et votre rôle dans la relation est de le mettre en valeur en toutes circonstances.
  • L’ambitieux: Il est prêt à vendre sa mère pour réussir sa carrière.  Un coup de fil du boulot et hop! il est capable de mettre fin à un moment d’intimité.

L’équivalent de ces différentes personnalités existe aussi chez les femmes.  Comme on dit, « chaque chausson trouve sa chaussette ».  Mais pour les gens équilibrés, il vaut mieux ne pas croiser leur chemin. Alors rappelez-vous, mesdames et messieurs, que dans certains cas, il vaut parfois mieux être seul que mal accompagné!



Commentez avec Google+!

Loading Facebook Comments ...

Laissez-moi un petit commentaire! Ça fait toujours plaisir.


Scroll Up