Belle journée pour sauver un oisillon!

Belle journée pour sauver un oisillon!

 

Ce matin, mon mari, qui s’apprêtait à tondre le gazon, a trouvé un petit oisillon près de la remise.  Il était incapable de voler et ne bougeait pas beaucoup.

C’est un petit bruant chanteur.  Nous avons estimé son âge entre 15 et 21 jours, car il est emplumé mais que ses ailes ne sont pas encore fonctionnelles.  On ne sait pas s’il s’est blessé en tombant du nid.  Ses ailes ne semblent pas cassées mais l’une des deux était un peu levée quand on l’a trouvé.  Elles bougent un peu.  Sa tête tourne beaucoup mieux vers la gauche mais elle peut tourner vers la droite aussi.  Il lui manque un peu de duvet sur le sommet de la tête.  Son bec est toujours ouvert.  On dit que c’est courant chez les oisillons.

 

LES PREMIERS SOINS

 

Nous avons résisté à l’envie de nous précipiter sur lui pour le prendre.  Il faut éviter de le toucher avec les mains.  Par contre, il ne peut pas rester là car Brouillard, notre chatte-chasseuse préférée, est tout près.  De nos trois autres chats, un autre va dehors et pourrait lui faire la vie dure.  Il y a aussi Lola, notre Chow chow qui, pour l’instant, s’occupe dans la cour sans voir l’oisillon.  C’est sans compter les quiscales bronzés qui sont les oiseaux les plus nombreux ces temps-ci et rôdent autour.

Nous avons déniché une boîte, y avons placé un petit coussin laineux, quelques brins d’herbe et surtout, un peu de poil, cadeau de notre chien.  Et puis nous l’avons doucement « poussé » dedans.  Il est maintenant plus au chaud.  Comme il ne vole pas encore, il reste à le nourrir.  Nous lui avons acheté quelques vers de farines, des ténébrions, mais il n’a pas voulu que nous le nourrissions à la pince, même avec les plus petits vers réhydratés.  Il est sans doute stressé.

 

 

Nous l’avons donc laissé avec les vers et quelques graines, autant pour lui que pour sa famille, sous l’arbre où il est probablement né.  Après un bon quart d’heure, sa famille l’a retrouvé.  Nous n’avons pas osé nous approcher trop.  S’ils le nourrissent, c’est tant mieux, car les oisillons de cet âge mangent environ toutes les demi-heures.

 

 

 

LES PARENTS

 

Mais il reste là.  Il ne remonte pas dans son arbre.  Ses parents ne le ramènent pas.  Et il se met à pleuvoir un peu.  Nous plaçons donc la boîte contre le mur de la remise, à l’abri des éléments.  Les bruants chanteurs vont et viennent.  Les animaux sont à l’intérieur.  Laissons-leur quelques heures pour trouver une solution.

Soyez attentif à cette vidéo!  Vous voyez d’abord l’un des parents qui s’envole, mais l’autre demeure auprès de l’oisillon qui est sous leur arbre, dans la boîte mauve.  Pardonnez le triste état des lieux.

 

 

Le couple semble très amoureux.

 

 

Il est 18 heures.  L’oisillon bruant est toujours dans son nid improvisé.  Il est plus vigoureux.  Si seulement on pouvait se parler!  Je m’approche.  Plusieurs bruants s’envolent.  Jusqu’ici, notre petit protégé est en sécurité.

 

 

Il est 20 heures.  Le jour va bientôt se coucher et, n’ayant pas ses frères et sœurs pour se réchauffer, il risque d’avoir froid.  Solution: la serre.  Les oisillons ne se nourrissent pas la nuit.  Je suis triste car je travaille de nuit et je serai absente.  Il devra sortir après le lever du soleil pour ne pas avoir trop chaud et parce qu’il doit manger pour survivre.  Je me rassure: d’ici quelques jours, il devrait s’envoler.  Sinon, je l’amènerai chez le vétérinaire afin qu’il aille au CIBRO pour être réhabilité.  Mais la priorité, à ce moment, est de garder cette belle famille unie.

 

 

C’est demain tôt que nous saurons s’il va bien et s’il pourra être sauvé.  Il a désormais un vrai nid, dans une couverture un peu semblable à des plumes.  Au moment de fermer la serre, les bruants observent.  Dans ma volonté pour me rapprocher de la Nature sans jamais la perturber, je souhaite qu’ils aient compris que je prends soin de leur oisillon et qu’il se trouve au chaud dans son propre « nid » dans la serre.  Pourvu que ses parents soient là…

À suivre demain.

 

 



Commentez avec Google+!

Loading Facebook Comments ...

1 thought on “Belle journée pour sauver un oisillon!”

  • On ne saura jamais la raison (blessure, stress, froid ou faim) mais notre petit Angel n’a pas survécu. C’est ainsi que nous l’avions appelé. On ne l’a finalement pas sauvé, contrairement à ce qu’on aurait voulu. Il a rejoint sa famille d’anges du ciel à 3 heures cette nuit. Comment ne pas penser qu »on aurait pu faire mieux? Il y a beaucoup de bruants qui chantent ce matin dans le jardin o il repose. À un de ces jours, petit oisillon que j’Aime…

Laissez-moi un petit commentaire! Ça fait toujours plaisir.


Scroll Up