Mes derniers articles

La fille de l’ISSO

La fille de l’ISSO

Je m’en fais pour l’environnement que l’on gruge petit à petit à grands renforts d’excuses fumantes. « La faune, elle s’en ira ailleurs ».  Elle n’a qu’à s’en aller dans la forêt, la faune.   Et la flore, elle marche aussi, c’est bien connu.  On sait tous […]

Ruralité: la fin de la fracture numérique

Ruralité: la fin de la fracture numérique

Pourquoi les régions rurales doivent-elles bénéficier d’un meilleur accès à l’internet? Plus de télé-travail, moins d’embouteillages, de travaux routiers, de pollution, de dépenses en infrastructures, une meilleure qualité de vie, moins de stress, de frais de santé, de visites médicales et de consommation de médicaments, un meilleur accès à des spécialistes, à des études post-secondaires, aux instances gouvernementales, aux marchés économiques et globalement, à l’information!

Belle journée pour sauver un oisillon!

Belle journée pour sauver un oisillon!

 

Ce matin, mon mari, qui s’apprêtait à tondre le gazon, a trouvé un petit oisillon près de la remise.  Il était incapable de voler et ne bougeait pas beaucoup.

C’est un petit bruant chanteur.  Nous avons estimé son âge entre 15 et 21 jours, car il est emplumé mais que ses ailes ne sont pas encore fonctionnelles.  On ne sait pas s’il s’est blessé en tombant du nid.  Ses ailes ne semblent pas cassées mais l’une des deux était un peu levée quand on l’a trouvé.  Elles bougent un peu.  Sa tête tourne beaucoup mieux vers la gauche mais elle peut tourner vers la droite aussi.  Il lui manque un peu de duvet sur le sommet de la tête.  Son bec est toujours ouvert.  On dit que c’est courant chez les oisillons.

 

LES PREMIERS SOINS

 

Nous avons résisté à l’envie de nous précipiter sur lui pour le prendre.  Il faut éviter de le toucher avec les mains.  Par contre, il ne peut pas rester là car Brouillard, notre chatte-chasseuse préférée, est tout près.  De nos trois autres chats, un autre va dehors et pourrait lui faire la vie dure.  Il y a aussi Lola, notre Chow chow qui, pour l’instant, s’occupe dans la cour sans voir l’oisillon.  C’est sans compter les quiscales bronzés qui sont les oiseaux les plus nombreux ces temps-ci et rôdent autour.

Nous avons déniché une boîte, y avons placé un petit coussin laineux, quelques brins d’herbe et surtout, un peu de poil, cadeau de notre chien.  Et puis nous l’avons doucement « poussé » dedans.  Il est maintenant plus au chaud.  Comme il ne vole pas encore, il reste à le nourrir.  Nous lui avons acheté quelques vers de farines, des ténébrions, mais il n’a pas voulu que nous le nourrissions à la pince, même avec les plus petits vers réhydratés.  Il est sans doute stressé.

 

 

Nous l’avons donc laissé avec les vers et quelques graines, autant pour lui que pour sa famille, sous l’arbre où il est probablement né.  Après un bon quart d’heure, sa famille l’a retrouvé.  Nous n’avons pas osé nous approcher trop.  S’ils le nourrissent, c’est tant mieux, car les oisillons de cet âge mangent environ toutes les demi-heures.

 

 

 

LES PARENTS

 

Mais il reste là.  Il ne remonte pas dans son arbre.  Ses parents ne le ramènent pas.  Et il se met à pleuvoir un peu.  Nous plaçons donc la boîte contre le mur de la remise, à l’abri des éléments.  Les bruants chanteurs vont et viennent.  Les animaux sont à l’intérieur.  Laissons-leur quelques heures pour trouver une solution.

Soyez attentif à cette vidéo!  Vous voyez d’abord l’un des parents qui s’envole, mais l’autre demeure auprès de l’oisillon qui est sous leur arbre, dans la boîte mauve.  Pardonnez le triste état des lieux.

 

 

Le couple semble très amoureux.

 

 

Il est 18 heures.  L’oisillon bruant est toujours dans son nid improvisé.  Il est plus vigoureux.  Si seulement on pouvait se parler!  Je m’approche.  Plusieurs bruants s’envolent.  Jusqu’ici, notre petit protégé est en sécurité.

 

 

Il est 20 heures.  Le jour va bientôt se coucher et, n’ayant pas ses frères et sœurs pour se réchauffer, il risque d’avoir froid.  Solution: la serre.  Les oisillons ne se nourrissent pas la nuit.  Je suis triste car je travaille de nuit et je serai absente.  Il devra sortir après le lever du soleil pour ne pas avoir trop chaud et parce qu’il doit manger pour survivre.  Je me rassure: d’ici quelques jours, il devrait s’envoler.  Sinon, je l’amènerai chez le vétérinaire afin qu’il aille au CIBRO pour être réhabilité.  Mais la priorité, à ce moment, est de garder cette belle famille unie.

 

 

C’est demain tôt que nous saurons s’il va bien et s’il pourra être sauvé.  Il a désormais un vrai nid, dans une couverture un peu semblable à des plumes.  Au moment de fermer la serre, les bruants observent.  Dans ma volonté pour me rapprocher de la Nature sans jamais la perturber, je souhaite qu’ils aient compris que je prends soin de leur oisillon et qu’il se trouve au chaud dans son propre « nid » dans la serre.  Pourvu que ses parents soient là…

À suivre demain.

 

 

Les sentiers de la paix à l’Ermitage St-Antoine du Lac-Bouchette

Les sentiers de la paix à l’Ermitage St-Antoine du Lac-Bouchette

Sis au bord d’un lac merveilleux, l’Ermitage Saint-Antoine du Lac-Bouchette nous apporte instantanément un grand calme intérieur. J’y ai découvert des kilomètres de sentiers ouverts depuis peu aux visiteurs mais probablement fréquentés par les frères Franciscains depuis près d’un siècle. C’est un endroit pour les bons mots et les sourires, le calme et l’air frais.  Les malheurs du quotidien n’y valent plus rien.

Scènes de la ruralité 1

Scènes de la ruralité 1

Vous vous souvenez de la femelle écureuil qui est venue manger les cloches de graines pendant une partie de l’hiver?  Eh bien, elle a du nouveau à vous annoncer!  

Confiture de rhubarbe

Confiture de rhubarbe

 

C’est beau mais frais dehors aujourd’hui.  Vite vite, de la rhubarbe!  Cette température me donne envie de cuisiner.  Par une journée comme celle-ci, ma mère nous faisait de la confiture et des gâteaux à la rhubarbe.  Un délice!

Non seulement la rhubarbe est-elle bonne pour la santé, mais des études démontrent qu’elle réduit le taux de cholestérol, particulièrement le taux de mauvais gras dans le sang.  Elle contient aussi des antioxydants.

 

Ingrédients:

  • 5 tasses de rhubarbe coupée en morceaux (env. 0.5 cm)
  • 2 1/2 tasses de sucre
  • 1 conserve de 580 mL d’ananas broyés
  • 1 gros emballage de gélatine aux fraises
  • 2 c. à table de jus de citron

 

Dans un chaudron, mélanger le sucre et les ananas broyés.

Ajouter la rhubarbe et faire cuire à feu moyen pendant 20-25 minutes en remuant de temps en temps.

Ajouter le jus de citron.

Laisser refroidir pendant 10 minutes.

Ajouter la gélatine.  Brasser jusqu’à uniformité.

Verser dans des pots Mason.

Pour la stérilisation, compter 10 minutes à température élevée.

Vous pouvez aussi congeler la confiture.

Cela m’a donné cinq pots Mason moyens et un petit.

Bon appétit!

 

 

Tranche de vie: les crèmes anti-âge, un vrai « racket »!

Tranche de vie: les crèmes anti-âge, un vrai « racket »!

  J’ai 44 ans, est-ce que je vous l’ai dit?  Je ne suis pas vieille, non, mais je ne suis plus bien jeune non plus.  Car « quand j’étais jeune », je disais toujours que jamais, au grand jamais, je ne mettrais de teinture dans mes cheveux […]

Y a-t-il des fantômes à Val-Jalbert ?

Y a-t-il des fantômes à Val-Jalbert ?

Val-Jalbert est un village-fantôme aujourd’hui, mais il n’en fut pas toujours ainsi: entre 1901 et 1927, Val-Jalbert était un village industriel en avance sur son temps. Puis l’usine a fermé et ses habitants sont tous partis, laissant presque tout derrière eux. En visitant ce village, on a l’impression que leurs âmes y sont toujours.

Une Cane et ses Canetons Colverts

Une Cane et ses Canetons Colverts

J’étais assise sur un quai, guettant d’éventuels canards lorsqu’un bruit d’ailes m’a fait tourner la tête.  La plus adorable scène m’est apparue: une cane et ses canetons colverts.  Je les ai suivis du regard jusqu’à ce qu’ils disparaissent dans les roseaux.  Les voici, rien que pour vous.

La route des Battures: le Fjord sous le soleil

La route des Battures: le Fjord sous le soleil

En vacances, ce que j’aime faire, c’est me lever le matin et prendre la route sans savoir où je vais.  Par cette belle journée de juin, c’est ainsi que j’ai fait la route des battures du Fjord du St-Laurent!


Scroll Up