Retour au marais: les sentiers de Métabetchouan

Retour au marais: les sentiers de Métabetchouan

Avant qu’une amie m’en parle, j’ignorais qu’un tel marais existait si près de chez moi.  Et Sylvie me dit “Il y a de jolis sentiers et des oiseaux à photographier”.  Il n’en fallait pas plus pour que la paysanne et son tendre époux sautent dans la voiture.

 

 

Les sentiers sont situés entre la plage et le marais.  Rares sont les baigneurs avant les fêtes de la Saint-Jean qui marqueront l’ouverture officielle des plages.

 

 

Malheur!  La carte de mon appareil photo a causé une erreur qui m’a valu de perdre 1400 photos.  J’y suis donc retournée le lendemain pour saisir quelques images des oiseaux qui peuplent les lieux.

 

Carouge femelle
Carouge femelle

 

La revoilà encore!
La revoilà encore!

 

Canard branchu femelle glissant lentement sur l'eau
Canard branchu femelle glissant lentement sur l’eau

 

Bruant chanteur
Bruant chanteur

 

Le mâle carouge ramène le repas...
Le mâle carouge ramène le repas…

 

...tandis que la femelle s'occupe du nid
…tandis que la femelle s’occupe du nid

 

Le bruant des prés en visite chez ses cousins des marais
Le bruant des prés en visite chez ses cousins des marais

 

Comme de coutume, nous sommes à l’affût de quelques curiosités de la Nature.  Ainsi, nous tombons sur cet arbre très âgé.

 

Un arbre géant
Un arbre géant

 

Mon mari se tient sur une de ses énormes branches qui s'élancent au-dessus du marais.
Mon mari se tient sur une de ses énormes branches qui s’élancent au-dessus du marais.

 

On le croirait mort et pourtant, il est bien vivant.
On le croirait mort et pourtant, il est bien vivant.

 

Le lac rejette parfois d’immenses troncs sur le rivage.  Les riverains les recueillent et les coupent pour en faire des feux de joie les soirs d’été.  Celui-ci est plutôt impressionnant.

 

On les appelle les "pitounes" ;-) !
On les appelle les “pitounes” 😉 !

 

Les castors travaillent sans relâche pour faire des huttes et des barrages.  Plusieurs arbres de bon diamètre portent la marque de leurs dents.

 

 

Si c’est pas une belle maison ça!

 

Il y a beaucoup de travail dans cette oeuvre!
Il y a beaucoup de travail dans cette oeuvre!

 

L’étang est un milieu propice à l’éclosion de la vie.  Libellules, demoiselles et autres insectes y sont d’ailleurs nombreux.

 

 

La Nature est ingénieuse et elle a d’infinies possibilités.  Elle ne reproduit jamais deux fois la même chose.  Là où il y a un obstacle, elle finit par passer quand même.  En somme, les leçons qu’elle nous donne sont précieuses.

 

Y a-t-il un nid dans cet arbre si hospitalier?
Y a-t-il un nid dans cet arbre si hospitalier?

 

Pas un arbre ne ressemble à un autre.  Certains ont des formes auxquelles on ne s’attend pas.

 

Ces formes sont-elles la marque de leurs épreuves passées?
Ces formes sont-elles la marque de leurs épreuves passées?

 

Si seulement j’avais pu vous présenter mes clichés du castor, du rat musqué, des colverts, de la couleuvre, du pic maculé, etc!  Hélas, ils sont irrécupérables.  Ce qui est impérissable par contre, c’est le souvenir que nous avons de cette journée dans un environnement enchanteur, au gré du vent du majestueux lac St-Jean.  Une journée parfaite dans les sentiers du marais du Rigolet à Métabetchouan.

 

Bientôt les touristes prendront d'assaut ces plages de sable fin!  L'été n'est même pas commencé.
Bientôt les touristes prendront d’assaut ces plages de sable fin!  L’été n’est même pas commencé.

 

 

 



Commentez avec Google+!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Scroll Up